mercredi 4 juillet 2018

Bouillon côtier aux palourdes ou aux coques

Ce bouillon constitue, en fait, un plat principal, et non pas, une soupe comme on pourrait le penser. Il se prépare avec des palourdes ou des coques, en fonction de la saison, mais aussi du coût, les premières étant toujours plus onéreuses que les secondes.
Des belles palourdes, pêchées dans l’Île de Ré, à l'étal de mon poissonnier sur le marché ce matin m'ont donnée l'envie de préparer ce savoureux plat.
La saison d'été qui commence est parfaite pour réaliser ce plat convivial, qui peut se préparer à l'avance, parfait pour les grandes tablées des vacances. Et si, par chance, vous allez à la pêche en bord de mer, vous pourrez le cuisiner avec les coquillages que vous rapporterez.
Les salicornes, petites plantes maritimes, que l'on trouve en bord de côte, sorte de petits haricots, à la saveur légèrement salées, peuvent venir parfaire ce plat, dans ce cas, il suffit de les ajouter fraîches, au dernier moment dans le bouillon chaud.
Hélas, je n'en avais pas sous la main au moment de préparer cette recette, mais c'est un petit plus très agréable, autant sur le plan gustatif que visuel.

lundi 2 juillet 2018

Panna Cotta et mousse aux fraises et framboises

Un très joli dessert, frais et parfumé, comme on les aime en été.
Facile à réaliser, il faut juste prévoir un peu de temps entre chaque préparation afin que les différentes couches se raffermissent au froid.
J'ai choisi de le préparer uniquement avec des fraises, mais vous pouvez choisir les framboises ou les deux.

vendredi 29 juin 2018

Tarte au thon et aux deux tomates


Dans ma maison d'hôtes, je dois souvent répondre à des souhaits, ou des habitudes alimentaires de certains de mes hôtes, et aussi, je dois m'adapter, quelquefois,  à leurs horaires.  Récemment, des hôtes souhaitaient trouver à leur arrivée tardive, un petit dîner tout simple.
Dans ce cas, et suivant les saisons, j'ai souvent recours aux salades composées et aux tartes ou quiches salées.
Pour cette recette, choisissez un bon thon en conserve à l'huile d'olive, les thons en conserve de mauvaise qualité développent un goût trop prononcé en cuisant, mais des miettes de thon seront parfaites et elles sont souvent moins onéreuses que les filet de thon.

lundi 25 juin 2018

Cake aux trois cerises


Dans le jardin, un cerisier me fait de l’œil, ses bigarreaux sont beaux, mais peu nombreux et les merles sont sur les rangs et les mangent au fur et à mesure que les fruits mûrissent -il faut dire qu'ils n'ont que ça à faire- et ma cueillette, en vue d'un cake, est un peu maigre.
Qu'à cela ne tienne, quelques cerises confites et quelques "amarena", vont compléter le tableau.
J'ai choisi de cuire la pâte dans des moules à empreintes en silicone et dans un moule à cake de petite taille. Cela me permet de tester ce nouveau moule. Sa forme et sa taille sont intéressantes, en effet, il est étroit et court, ce qui permet de préparer des cakes faciles à trancher. Pour les cakes salés, par exemple, on obtient des tranches de la taille d'une bouchée, pratique pour les apéritifs.
Le mélange des cerises apporte une saveur intéressante aux petits cakes, et ils seront parfaits pour le petit-déjeuner de mes hôtes et le goûter de mes petits gourmands.

dimanche 17 juin 2018

Clafoutis aux cerises de Montmorency


Ce beau cerisier a été planté dans notre jardin il y a quelques années par mon mari, car il lui rappelait celui de son enfance, chez ses grands-parents et qui donnait généreusement tous les ans des cerises que son grand-père mettait dans des bocaux avec de l'eau de vie, ces mêmes bocaux, qui se retrouvaient, en fin de repas, sur la table des jours de fête.
Et même, si je fais de temps de temps ces cerises à l'alcool, qui sont de moins en moins dégustées -question de mode peut-être- je préfère les préparer, en clafoutis, tiramisu, compote et confiture, dans lesquels elles apportent leur délicieuse saveur acidulée.

Autre atout, leur chair fine permet un dénoyautage très facile, car bien sûr, je fais partie -n'en déplaise aux irréductibles défenseurs du noyau dans le clafoutis- des gourmands qui n'aiment pas trouver les petits noyaux dans les gâteaux.

jeudi 14 juin 2018

La Galette Rétaise

Cette galette, est une petite variante de la Galette Charentaise. Ma grand-mère Georgette, rétaise, faisait le plus souvent la galette avec l'angélique confite au Cognac, mais parfois, notamment pour ceux qui n'aimaient pas trouver les petits morceaux verts (l'angélique), elle faisait cette galette simple, mais délicieuse, parce que préparée avec du bon beurre demi-sel de Surgères.
Je la fais souvent pour le petit-déjeuner de mes hôtes et je m'aperçois qu'elle n'a jamais eu "l'honneur" de figurer dans mon blog. Voilà, c'est chose faite !
Cette galette se conserve très bien plusieurs jours -enfin quand il en reste- coupée et rangée dans une boite métal, j'ai essayé la boite hermétique en plastique mais la galette reste trop molle, je préfère la bonne vieille méthode de nos grand-mères (quand le plastique n'entrait pas dans les cuisines😉).

mardi 5 juin 2018

Chou à la crème de framboises

Les choux se prêtent à toutes les préparations, aussi bien salées que sucrées.
J'avais préparé une grande quantité de choux, afin de confectionner des profiteroles, et le lendemain, il me restait quelques choux vides.
J'avais envie de les garnir avec des fruits, et des framboises du jardin, congelées la saison dernière, me semblaient parfaites pour cela. 
Je les ai mises à décongeler doucement dans une passoire afin de ne récupérer que leur pulpe, que j'ai ensuite mixée avec du mascarpone, puis fouettée avec du sucre glace, afin d'obtenir une chantilly.
Ne restait plus qu'à garnir les choux avec cette crème délicieusement parfumée.