lundi 10 septembre 2018

Pudding de croissant aux raisins secs

Pour le petit-déjeuner, dans ma maison d'hôtes, le buffet est diversement et copieusement garni, entre les salades de fruits frais, les yaourts, fromages, gâteaux, brioches et galettes maison, crêpes ou pancakes, céréales, confitures aux fruits du jardin, pains variés, sans oublier, le traditionnel croissant, toujours plébiscité par mes hôtes.
Mais il arrive que quelques croissants et brioches restent dans les panières, et là, deux solutions, je les mange -mauvaise idée, ma balance va hurler- ou je leur donne une seconde vie -bonne idée, dans l'air du temps pour lutter contre le gaspillage- c'est donc cette solution que je retiens.
Je fais parfois des croissants aux amandes -recette déjà publiée ici- mais la recette nécessite un peu de temps, et le plus souvent, je réalise un pudding.
Afin de le rendre gourmand, j'ajoute des fruits frais, des fruits secs (raisins, figues, pruneaux) ou encore plus gourmand, du caramel ou du chocolat.
Aujourd'hui, c'est le plus classique, avec raisins secs et quelques lamelles de poires du jardin.
Parfait pour le petit-déjeuner, il aura toute sa place, au dessert, servi bien frais, avec une crème anglaise ou un coulis de fruits rouges.

jeudi 6 septembre 2018

Soupe de pêches des vignes au Pineau des Charentes


Les pêches de vigne ont une saveur incomparable, qu'elles soient blanches, rouges ou jaunes. Leur saison est de courte durée, et on les trouve, en dehors de nos propres jardins, sur les petits marchés. Celles, proposées, dans les grands magasins, en ont parfois l'aspect, mais rarement le goût. En effet, les pêchers de vigne ne sont pas cultivés en grande quantité. Le principe de cet arbre fruitier réside dans le fait qu'il pousse, spontanément à partir d'un noyau jeté au sol, bien que des spécialistes puissent le greffer.
On les appelle pêchers de vigne, car plantés à la proximité des pieds de vigne, ils permettaient de repérer les attaques d'oïdium et ainsi de les traiter préventivement, et aussi, parce que leurs fruits sont mûrs en même temps que le raisin.
Si vous avez un petit jardin, jetez au hasard quelques noyaux de pêche, il serait étonnant de ne pas voir, la saison suivante, une petite tige sortir de terre.
Plus petites que leurs cousines, les pêches, celles dites de vigne, ont une peau très duveteuse, moins colorée et assez épaisse.
*Pour faciliter l'épluchage, il suffit de plonger les pêches 1 minute dans de l'eau bouillante, de les plonger dans de l'eau glacée et de les égoutter. Leur peau se détache alors toute seule.
J'ai choisi de dresser les pêches dans une assiette avec une quenelle de sorbet pêche de vigne du glacier charentais L'Angélys

lundi 27 août 2018

Pressé de légumes et sa sauce vierge

Une entrée raffinée, et cependant très facile à réaliser, idéale pour un déjeuner au jardin. Il vous faudra juste prévoir de la préparer à l'avance, afin que le pressé soit ferme et parfumé.

mardi 7 août 2018

Clafoutis abricots et ricotta

J'ai trouvé cette recette sur la blogosphère, et j'avoue qu'elle m'a de suite attirée. La ricotta permet d'obtenir une texture légère et soyeuse. Les abricots, et leur touche d'acidité viennent trancher, pour un dessert frais et léger.
Ce clafoutis se déguste à température ambiante, mais par en été, lorsqu'il fait très chaud, on apprécie de le consommer après un petit passage au réfrigérateur.

mercredi 1 août 2018

Muffins aux myrtilles

J'ai trouvé, dans une de mes deux épiceries bio préférées, des myrtilles fraîches, belles et juteuses, et je les ai, tout de suite, imaginées dans un muffin pour un petit-déjeuner gourmand.
Il existe une foule de recette de muffins, et les ingrédients ajoutés, selon qu'ils soient, des fruits frais, ou surgelés, juteux ou secs, ou des morceaux de chocolat, n'appellent pas la même préparation.
En présence des fruits juteux, j'ai une petite préférence pour l'huile à la place du beurre -et pourtant la charentaise que je suis aime la cuisine au beurre- mais là, je trouve que cette matière grasse les rend plus moelleux.
Il est préférable d'utiliser une huile neutre en goût, huile de pépins de raisins, ou huile de tournesol.
Pour le déroulé de la recette, on ne peut plus simple, on mélange les ingrédients secs d'un côté, les ingrédients humides de l'autre, et on délaye les premiers avec les seconds. Vous me suivez...facile😉
Je les fais cuire dans des petits moules en papier que je cale dans un moule à empreinte en silicone, ainsi présentés, ils sont vraiment craquants.

lundi 30 juillet 2018

Délice de l’Île de Ré (façon Nantais)


Au printemps dernier, France Bleu La Rochelle, a promené ses studios dans de nombreux sites Charentais, dont Rochefort sur mer, avec Piqthiu à la plancha. L'occasion pour Lawrence de présenter des Chefs et des producteurs de produits locaux.
J'y ai rencontré Gilles Doucet, Chef à domicile et nous avons échangé autour de ces produits, tels, la truffe blanche, la salicorne, les jonchées et le Pastis de l’Île de Ré. A propos de cet apéritif anisé, il m'a parlé de son idée de l'utiliser à la place du rhum dans la recette du Gâteau Nantais, et de la proposer en version petits fours.
Et voila, de l'idée à la réalisation, il n'y a qu'un pas, avec pour résultat un gâteau savoureux, délicieusement anisé, à déguster après un petit passage au réfrigérateur.
J'ai utilisé ma recette du Gâteau Nantais, en remplaçant le rhum par le Pastis. Mes goûteurs attitrés ont tous aimé 😋
Le Pastis de L’Île de Ré est biologique et est obtenu à partir de graines de fenouil récoltées sur les terres rétaise.
On le trouve dans les épiceries et les magasins bio de la région, comme Biomonde La Rochelle et Bio coop Surgères

mercredi 25 juillet 2018

Clafoutis aux cerises Montmorency



Les clafoutis se déclinent à "toutes les sauces", sucrés ou salés et en toute saison, mais le roi des clafoutis reste celui aux cerises. Les Montmorency commencent à mûrir dans mon jardin. Ces petites cerises, légèrement acidulées, sont parfaites pour les confitures, desserts et préparation à l'eau de vie, un peu moins pour être consommées telles quelles. Ce cerisier est toujours généreux en fruits, mais il faut être rapide pour la cueillette, car ces petits fruits, rose pâle, mûrissent vite et se gardent peu.
Pour changer de mes recettes habituelles, j'ai choisi celle de Guy Savoy, savoureuse et facile à réaliser.
Bien sûr, on n'échappe pas à la rituelle question -avec ou sans noyau- et à la rituelle réponse -chacun fait ce qui lui plait, plait, plait...
Je préfère sans, car étant généreuse sur la quantité de fruits, cela ferait beaucoup de noyaux à recracher, et pour pallier à l'éventuelle absence du fameux goût noyau, il vous suffit d'acheter quelques gouttes d'extrait d'amande amère, ou d'arôme "noyau".